D-DAY - NORMANDIE 44
Tu es collectionneur(se), reconstitueur(se)? Viens nous rejoindre sur notre forum et présente-toi après t’être inscrit(e).

special dossier pearl harbor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

special dossier pearl harbor

Message  eagle-one le Jeu 6 Déc - 12:31

en cour de rèalisation!!!

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
eagle-one
Caporal
Caporal

Date de naissance* : 10/12/1962
Nombre de messages : 212
Localisation* : sud oise
Date d'inscription : 30/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: special dossier pearl harbor

Message  Bobabs le Jeu 6 Déc - 12:46

Merci pour tes efforts que tu nous fait partager dans tes nombreuses recherches, Eagle.

**********************************************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] FORCE ET HONNEUR ! [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Bobabs
General of the Army
General of the Army

Date de naissance* : 03/03/1959
Nombre de messages : 2252
Localisation* : Normandie
Date d'inscription : 20/02/2006

http://d-day-normandie44.heavenforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: special dossier pearl harbor

Message  eagle-one le Jeu 6 Déc - 20:42

Les conquêtes nipponnes en Asie orientale menaçaient les intérêts américains et Washington intervint contre le Japon, sans aller jusqu’à la confrontation armée. Ainsi, le Traité de Washington de 1922 limita le tonnage de la flotte de guerre japonaise au troisième rang mondial. En réponse aux pressions diplomatiques internationales suite à l'invasion de la Mandchourie, Tōkyō décida de quitter la Société des Nations en 1933. Entre 1935 et 1937, les États-Unis choisirent la non-intervention en promulguant une série de lois sur la neutralité.

Le Japon signa le pacte antikomintern en 1936. En 1937, le président des États-Unis Franklin Roosevelt prononça à Chicago le Discours de la quarantaine dans lequel il condamnait les dictatures, y compris celle du Japon. L'année suivante, son discours sur l'état de l'Union propose d'augmenter les dépenses militaires. En décembre 1937, au moment du massacre de Nankin, les avions japonais coulèrent la canonnière américaine Panay sur le Yang-tse-Kiang2. Washington obtint des excuses mais la tension monta rapidement entre les deux pays. En 1939, le gouvernement américain mit fin au traité de commerce signé en 1911, prélude à l’embargo commercial.

En 1940, l'Empire rejoignit les forces de l’Axe en signant le Pacte tripartite. La même année, le quartier-général impérial, profitant de la défaite de la France et de l’affaiblissement du Royaume-Uni, autorisa l'implantation de bases militaires en Indochine française. Immédiatement après un accord conclu le 22 septembre avec le gouverneur-général de l'Indochine Française, le Japon déclencha une offensive sur Lang Son et bombarda Haiphong.

1941 fut l'année de l’escalade entre les deux pays : en mai, Washington accorda son soutien à la Chine par l’octroi d’un prêt-bail. Suite au refus du Japon de se retirer de l'Indochine et de la Chine, à l'exclusion du Mandchoukouo, les États-Unis, le Royaume-Uni et les Pays-Bas décrétèrent à partir du 26 juillet 1941 l’embargo complet sur le pétrole et l’acier ainsi que le gel des avoirs japonais sur le sol américain

alors qu une premiere confrontation ce solde par un sous marin nippon coulé à l aube du 7 decembre 1941
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

message envoyè à l'état major us


cette premiere intrusion par les forces nippone n 'etait qu un indice pour cette journée du 7 décembre 1941
PEARL HARBOR

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]





La rapidité fulgurante avec laquelle l'armée et la marine japonaises, et leurs forces aériennes respectives, mirent en pièces les faibles défenses alliées en Asie du Sud-Est frappa le monde de stupeur. Les gains furent immenses, mais le haut commandement japonais misait tout sur une guerre courte.




FLOTTE US

8 Cuirassés 5 coulés + 3 endommagés
6 croiseurs 3 coulés
29 destroyers 3 coulés
9 sous-marins
390 avions 188 détruits + 155 endommagés 2 335 militaires + 68 civils tués
1 143 militaires + 35 civils blessés
55 pilotes tués
FLOTTE JAPONAISE
6 portes-avions
2 cuirassés
3 croiseurs
9 destroyers
5 sous-marins de poche 5 Détruits 24 sous-mariniers tués + 1 capturé
441 avions (135 A6M2 + 135 D3A1 + 144 B5N2 29 Détruits (9 A6M + 15 D3A + 5 B5N)

6 pilotes de l'USAAF (46th et 47th PS / 15th PG) remporteront 10 victoires aériennes ce jour là :

1Lt Lewis M. Sanders (P-36)
2Lt Philip M Rasmussen (P-36)
2Lt Gordon H. Sterling Jr. (P-36, Tué au combat)
2Lt Harry W. Brown (P-36)
2Lt Kenneth M. Taylor (P-40, 2 victoires)
2Lt George S. Welch (P-40, 4 victoires)


3 de ces victoires ne seront pas retrouvées dans les pertes nippones.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

schéma d attaque nippone



L'horaire des opérations de vaste envergure menées par les Japonais, sur mer et dans les airs, contre la Malaisie, le Siam, les Philippines et Hong Kong était dans une large mesure imposé par un simple fait : la flotte iméricaine du Pacifique, commandée par Admiral Husband E. Kimmel, jetait l'ancre tous les dimanches matins à Pearl Harbor (Oahu). Les considérations habituelles de lune et de marée, souvent d'une importance cruciale pour les débarquements amphibies, passaient nécessairement au second plan. Le haut commandement japonais jouait un jeu serré : il lui fallait neutraliser les forces maitimes et aériennes des États-Unis et du Royaume-Uni en Extrême-Orient pour que pût s'établir la grande sphère de coprospérité dont rêvait l'Empire nippon. Une fois cette sphère mise en place et dotée d'une ceinture de défense, le Japon pourrait négocier une paix avantageuse, indispensable pour ses industries qui demeureraient hors d'état de rivaliser avec celles des États-Unis, en dépit des ressources nouvellement acquises.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Les opérations en Asie du Sud-Est furent conduites par l'armée du général Terauchi, dont le quartier général se trouvait à Saigon. Les débarquements amphibies et les raids aériens eurent lieu à

2 h 15 (heure de Tokyo, 8 décembre 1941) en ce qui concernait l'action de la XXVe armée à Kota Bahru ;
3 h 25, pour l'attaque sur Pearl Harbor ;
4 heures à Singora, à Patani et dans l'isthme de Kra ;
8 h 30, enfin, pour l'invasion de Hong Kong par la 38e division.
Basés dans le sud de l'Indochine, le 3e Hikoshudan de l'armée et la 22e flottille devaient fournir l'appui aérien. Le 51 Kihoshudan, installé à Formose, ainsi que les 21e et 23e flottilles de l'aéronavale avaient pour mission d'affronter l'US Army Air Force à Luçon. Des actions allaient parallèlement conduire à l'occupation de Guam, Wake, Tarawa, Nauru et Makin dans le Pacifique.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]







L'ATTAQUE DE PEARL HARBOR (7/12/41)

Dans les brumes neigeuses de la baie de Tankan (Kouriles), le 1er Koku-Kantai du viceamiral Nagumo prit la mer dans la matinée du 26 novembre 1941 pour suivre avec lenteur le 43e parallèle, à l'écart des grandes routes maritimes. La force de combat affectée à l'opération contre Pearl Harbor comprenait les porte-avions Kaga et Akagi (11e Kokusentai), Hiryu et Soryu (2e Kokusentai), et Zuikaku et Shokaku (5e Kokusentai). L'aviation embarquée était constituée de 135 chasseurs Mitsubishi A6M2, 135 bombardiers en piqué Aichi D3A1 et 144 bombardiers-torpilleurs Nakajima B5N2. Le D3A1 était doté de bombes SAP/HE de 250 kg, le B5N2, dans sa version de bombardement, de torpilles de 356 mm modifiées, et, dans sa version bombardier-torpilleur, d'une torpille de 450 mm.


La flotte japonaise se ravitailla le 3 décembre, deux jours après avoir reçu de Tokyo l'autorisation de lancer l'attaque sans tenir compte de possibles négociations avec les Etats-Unis. Le 7 décembre, à 3 heures (heure occidentale), le 1er Koku-Kantai se trouvait à proximité d'Oahu, prêt à opérer.


A 5 h 45, une patrouille de A6M2 avait pris l'air. Le premier appareil de la force d'attaque n° 1 s'envola à 6 heures, suivi de 189 autres avions ; la force d'attaque n° 2 (170 appareils) partit quant à elle à 7 h 15. Les cibles les plus importantes étaient les navires mouillés dans la zone de Pearl Harbor. Le nouveau radar SCR-270 de l'US Army détecta l'arrivée de la première force d'attaque japonaise à 7 h 02, depuis la station d'Opana (Kahuku Point). Les opérateurs, pensant qu'il s'agissait d'un exercice, prévinrent l'officier de service, lequel à son tour informa les autorités compétentes ; mais il était déjà trop tard. A 7 h 50, l'attaque avait commencé dans des conditions de surprise presque totale, chaque unité effectuant avec audace et précision la mission qui lui avait été assignée. Pourtant, les raids se révélèrent dévastateurs. Des torpilles frappèrent les cuirassés américains West Virginia, croiseurs Helena et Raleigh ; ces mêmes bâtiments, tout comme les cuirassés California, Maryland, Tennessee et le navire-atelier Vestal, subirent l'assaut des bombardiers D3A1 et B5N2. Des dommages moins importants furent infligés au Pennsylvania, au croiseur Honolulu et aux destroyers Cassin, Downes et Shaw.


Dès 8 h 30, tous les objectifs assignés aux deux forces d'assaut japonaises avaient été atteints. Sur un total de 353, neuf A6M2, quinze D3A1 et cinq B5N2 avaient été abattus. Un prix bien léger à payer, au regard des résultats obtenus. Au sol et dans les airs, les pertes de l'US Army Air Force se montaient à 71 avions, celles de l'US Marine Corps à 30, tandis que l'US Navy comptait 66 détruits. La flotte américaine du Pacifique était réduite à l'impuissance pour au moins six mois.


A 9 h 45, l'attaque était achevée. Nagumo put alors adresser à Tokyo le message Tora, qui signifiait le succès de l'opération. Ce succès avait été rendu possible par un effet de surprise total. Les Américains n'avait absolument pas envisagé une telle hypothèse. Le War Warning du 27 novembre prévoyait exclusivement un assaut dans le Sud-Est asiatique (en direction des Philippines ou de la Malaisie). En outre, le haut commandement américain estimait que la rade de Pearl Harbor, peu profonde, ne se prêtait guère à une attaque d'avions torpilleurs. C'était sousestimer l'ingéniosité des Japonais qui avaient modifié en conséquence l'empennage de leurs appareils. Bien plus, une grande partie des avions américains avaient été concentrés sur les terrains, pour prévenir d'éventuelles actions de sabotage fomentées avec le concours de la population japonaise de l'archipel.


Il n'y avait qu'une faille dans le plan de l'amiral Isoroku Yamamoto : l'absence fortuite, à Pearl Harbor, des porte-avions USS Enterrprise (en route depuis Wake), USS Saratoga (un réparation à San Diego) et USS Lexington (en route pour Midway). Ces bâtiments d'une importance vitale avaient échappé aux Japoaais, et Nagumo devait décider de ne pas lancer d'autre attaque contre eux. Il lui fut également reproché de ne pas avoir lancé une troisième vague contre les installations et les réservoirs de carburant de la base. Mais la volonté de préserver ses équipages et la conviction que les véritables stocks se trouvaient à l'abri sous terre l'avaient dissuadé de lancer un nouvel assaut, qui aurait par ailleurs rencontré une résistance bien réelle de la part des Américains déjà ressaisis.

le 8 DECEMBRE 1941

Discours prononcé le 8 décembre 1941 par le président américain Franklin D. Roosevelt au Congrès des Etats-Unis.

Hier, 7 décembre 1941 - date qui restera marquée d’une honte éternelle - les Etats-Unis d’Amérique ont été l’objet d’une attaque soudaine et préméditée de la part des forces aériennes et navales de l’Empire du Japon.

Les Etats-Unis étaient en paix avec cette nation et, à la demande du Japon, menaient encore avec son gouvernement et son empereur, des pourparlers en vue du maintien de la paix dans le Pacifique. En fait, une heure après que les escadrilles japonaises eurent commencé à bombarder Oahu, l’ambassadeur du Japon près les Etats-Unis, et son collègue, transmettaient au Secrétaire dEtat une réponse officielle à un récent message américain. Bien que cette réponse affirmât qu’il semblait inutile de poursuivre les négociations diplomatiques en cours, elle ne contenait ni menaces, ni allusions à la guerre ou à une attaque armée.

On se souviendra que la distance entre Hawaï et le Japon montre clairement que cette attaque a été préméditée il y a bien des jours ou même bien des semaines. pendant ce temps, le gouvernement japonais a délibérément cherché à tromper les Etats-Unis en faisant de fausses déclarations et en exprimant l’espoir que la paix serait maintenue.

L’attaque d’hier sur les îles Hawaï a infligé de graves dommages aux forces militaires et navales américaines. Un grand nombre d’Américains ont perdu la vie. En outre, on annonce que des bateaux américians ont été torpillés en haute mer entre San Fransico et Honolulu.

Hier, le gouvernement japonais a également déclenché une attaque contre la Malaisie.

La nuit dernière, les forces japonaises ont attaqué Hong-Kong.

La nuit dernière, les forces japonaises ont attaqué Guam.

La nuit dernière, les forces japonaises ont attaqué les îles Philippines.

La nuit dernière, les forces japonaises ont attaqué l’île de Wake.

Ce matin les Japonais ont attaqué l’île de Midway.

Le Japon a donc déclenché par surprise une offensive qui s’étend à toute la région du pacifique. Après ce qui s’est passé hier, tout commentaire serait superflu. Le peuple américain s’est déjà fait une opinion et comprend bien la portée du danger qui menace la vie même et la sécurité de notre nation.

En ma qualité de commandant en chef de l’armée et de la marine, j’ai donné l’ordre de prendre toutes les mesures nécessaires à notre défense. Nous nous souviendrons toujours de la nature de l’agression qui a été commise contre nous.

Peu importe le temps qu’il nous faudra pour refouler cette invasion préméditée; le peuple américain, fort de son droit, se fraiera un chemin jusqu’à la victoire totale.

Je crois être l’interprète de la volonté du Congrès et du peuple en déclarant que non seulement nous nous défendrons jusqu’à l’extrême limite de nos forces mais que nous agirons de façon à être bien sûrs que la menace d’une attaque brusquée de ce genre ne pèsera plus jamais sur nous.

Les hostilités ont commencé. Il n’y a pas à se dissimuler que notre peuple, notre territoire et nos intérêts, sont en péril.

Confiants en nos forces armées, nous remporterons l’inévitable triomphe grâce à la résolution inébranlable de notre peuple. Et que Dieu nous aide!

Je demande au Congrès de déclarer que depuis l’attentat commis par le Japon le 7 décembre, attentat que rien ne justifie, les Etats-Unis se trouvent en guerre avec l’Empire du Japon
avatar
eagle-one
Caporal
Caporal

Date de naissance* : 10/12/1962
Nombre de messages : 212
Localisation* : sud oise
Date d'inscription : 30/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: special dossier pearl harbor

Message  Bobabs le Jeu 6 Déc - 20:56

bravo pour ton excellent travail. merci encore.
a bientôt,
Bob country_france Smiley_4èm

**********************************************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] FORCE ET HONNEUR ! [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Bobabs
General of the Army
General of the Army

Date de naissance* : 03/03/1959
Nombre de messages : 2252
Localisation* : Normandie
Date d'inscription : 20/02/2006

http://d-day-normandie44.heavenforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: special dossier pearl harbor

Message  ruppert le Dim 9 Déc - 17:12

du pur bonheur que de lire ces infos , je me regale
avatar
ruppert
Sergeant
Sergeant

Date de naissance* : 03/08/1974
Nombre de messages : 447
Localisation* : haute normandie
Date d'inscription : 14/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: special dossier pearl harbor

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum