D-DAY - NORMANDIE 44
Tu es collectionneur(se), reconstitueur(se)? Viens nous rejoindre sur notre forum et présente-toi après t’être inscrit(e).

omaha la sanglante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

omaha la sanglante

Message  eagle-one le Lun 6 Mai - 19:46

omaha la sanglante

cette plage mérite à elle seule un article .



Pour couvrir les opérations du Débarquement en Normandie, six photographes de Life furent accrédités. Par ordre alphabétique, Robert Capa, Bob Landry, Ralph Morse, George Rodger, David Scherman et Frank Scherschel. Capa, qui était d'un tempérament joueur (mais ne misait jamais sur le bon cheval) opta pour la compagnie E, lors de la première vague. Il fut le premier à débarquer avec la première vague du 116e à Omaha, dans un secteur dénommé Easy Red, et réussit à saisir l'événement sur le vif. Mais par une erreur de manipulation au laboratoire, sur quatre bobines, trois furent détruites. Sur la quatrième seules onze images furent utilisables. En raison de leur grain (peut-être accentué par l'accident survenu au développement) elles sont les plus bouleversantes images de guerre jamais prises. Le jour J est resté à jamais gravé dans la mémoire collective grâce à ces photographies. Il couvrit ensuite la campagne de Belgique et la chute du Troisième Reich.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


6 juin 1944 : l'aube se lève sur la côte normande

Il a été convenu d'échelonner quatre débarquements d'est en ouest. La quatrième division d'infanterie américaine va s'ébranler à 6 h 30, sur la côte orientale du Cotentin : Utah Beach. La première division se dirige plus à l'est, vers Omaha Beach.
Difficile d'imaginer plus fort contraste - à moins d'un échec total - entre l'aventure des hommes débarqués à Utah Beach et celle de leur camarade à Omaha Beach. Ici le Contentin n'offe aucun abri contre la houle du large. Ici également, les forces que les assaillants vont affronter sont d'un tout autre ordre. Les Alliés ignorent que la 716ème Division de défense côtière n'est pas la seule à garder cette partie de la côte. La 352ème Division d'infanterie s'y trouve en manoeuvres, doublant ainsi les effectifs disponibles. La côte est elle-même un obstacle formidable, faite de plages précédant des falaises de 30 mètres qui offrent seulement cinq couloirs ou chemins encaissés pour pénétrer dans les terres.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La première erreur commise est de commencer les opérations de débarquement trop au large, à presque 19 km du rivage au lieu des 11 qu'ont décidé les Britanniques. Les vagues submergent de nombreux landing craft : ceux qui réussissent à toucher terre à 6 h 30, sont déjà à l'eau depuis trois heures. Sur les 32 tanks DD qui sont partis à 5500 mètres de la plage, 27 ont coulé. Les hommes du génie chargés de déblayer les obstacles périssent pour la plupart : l'artillerie montée sur les DUKW les fait chavirer.

Quand les survivants de la première vague d'assaut s'approchent de la plage, les seuls tirs sont les tirs de couverture des navires alliés. Mais à la minute où les barges s'abaissent, les Allemands ouvrent le feu avec une précision meurtrière. Leurs bunkers ont été construits de telle sorte que la grande épaisseur de béton face à la mer ainsi que les embrasures qui couvrent les 4 km de plage les protègent des tirs des bateaux et prennent en enfilade tous les assaillants qui se débattent dans les vagues et tentent de traverser les 90 m de sable.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Privées d'appui, les unités alliées de tête sont clouées sur place par les canons et les mitrailleuses. Les vagues d'assaut suivantes essuient des pertes semblables. A midi, la majeure partie des 1ère et 29ème Divisions d'infanterie est encore clouée sur la plage : pour la première fois le général Omar Bradley envisage le réembarquement.
Mais en cette matinée d'horreur le G.I. américain entre dans la légende : il enlève un par un chaque ouvrage et s'accroche au terrain conquis. Mètre après mètre. Une compagnie de Rangers, qui devait à l'origine se porter en renfort à la Pointe du Hoc, arrive au prix de grosses pertes à gagner le pied des falaises Ouest et commence à détruire les bunkers l'un après l'autre. Le brigadier-général Norman D. Cota, de la 29ème Division, va et vient pour rallier ses hommes, apparemment immunisés contre les balles. Le colonel Taylor fait de même. Lentement, les positions allemandes sont enlevées et le poids de la force américaine se fait sentir.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les premiers succès de la défense allemande s'efface donc. Les munitions s'épuisent. Les réserves, le 915ème Régiment, battent la campagne à la recherche des parachutistes signalés dès l'aube : en réalité, des mannequins. Vers le soir, les Américains se sont emparés des falaises et se précipitent en masse aux sorties des plages pour s'assurer d'une tête de pont qui n'a pas plus d'un kilomètre et demi de profondeur.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Alors que la nuit tombe et que le premier bilan peut être fait, il faut s'accorder que ce débarquement est passé tout près du desastre. Seulement 100 tonnes de matériel ont pu être débarquées sur les 2400 prévues mais surtout les pertes humaines furent énormes.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Sur les 34000 hommes débarqués les Américains enregistraient 3881 tués et blessés sur cette bande de plage dont le nom allait devenir "Bloody Omaha" (Omaha la Sanglante).

Composition d'un régiment d'infanterie américain en 1944-1945 (3000 hommes):
- 1er Bataillon: compagnies A (Able), B (Baker), C (Charlie), D (Dog)
- 2ème Bataillon: compagnies E (Easy), F (Fox), G (George), H (How)
- 3ème Bataillon: compagnies I (Ike), K (King), L (Love), M (Mike)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
eagle-one
Caporal
Caporal

Date de naissance* : 10/12/1962
Nombre de messages : 212
Localisation* : sud oise
Date d'inscription : 30/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum